Qui suis-je ?

Sylvain RIBIER

Sylvain RIBIER

J’ai grandi dans une famille qui m’a préservée de tous soucis, ai eu une enfance insouciante et une jeunesse chargée d’activités diverses. Je pratiquais aussi le sport quotidiennement notamment les Arts Martiaux. J’ai travaillé jeune très vite, voulant gagner mon indépendance. .

Vers l’age de mes 28 ans j’ai subis une opération du dos visant à soulager une hernie discale, opération classique.. cependant, le chirurgien a procédé à une opération ambitieuse et probablement dépassant ses compétences habituelles : une Arthrodèse.

L’opération a été un échec, et il a même fallut subir une deuxième opération 2 ans plus tard pour enlever les vis insérées dans les vertèbres : inflammation autour de la greffe d’os probablement, des petits morceaux d’os répartis tout autour, et surtout le nerf sciatique touché par le scalpel…

Suite à cette opération j’ai dû vivre alité pendant une dizaine d’années, à supporter des douleurs physiques et morales intenses.

J’ai presque tout perdu. Je n’ai jamais pu reprendre mon travail, et ma vie sociale et familiale était devenue désertique ; la douleurs que j’avais était tellement forte que les « amis », mais aussi ma famille très proche, parents, sœurs, n’osaient plus ne serai ce qu’appeler au téléphone pour avoir de mes nouvelles. Je vivais de plus en plus replié sur ma douleur, enfermé dans ma chambre.

Deux seules personnes sont restées, ma femme d’un courage exemplaire, et un ami qui a toujours été la.

Je suis allé voir des grands « ponte » de la médecine allopathique, mais tous me disaient la même chose, « il y a plus rien a faire, vous devez vivre avec ça »... on voit bien que c’est pas eux dont il s’agissait…

Ces 10 années de souffrances m’ont mis plus bas que terre, j’étais plus rien… Puis un soir, alors que comme beaucoup de soir, je « priais » que tout s’arrête enfin, quelque chose c’est passé…

J’étais allongé, et ma respiration c’est mise à s’accélérer, le coeur battait la chamade, et puis plus de douleurs, je me trouvais dans un endroit indéfinissable, devant moi, une sorte de nuage fait de fumé ou de brouillard, se tenait devant moi… Dans ma tête il me parlait

Apophysis-Würm« Je suis venu parce que tu le demandes depuis longtemps »

une sorte de porte est apparue derrière « lui »

« Voila, si tu passes cette porte tout s’arrête, et c’est qu’a toi qu’il appartient de prendre la décision, mais regarde…. »

Une grande ligne c’est dessinée entre lui et moi….

« çà c’est tout ce qu’il te reste à vivre…tu as encore beaucoup de choses a faire dans cette vie… »

Alors je lui ai répondu  » tu appel ça une vie ..??, je vie pas, personne voudrait d’une vie pareille »

il m’a répondu « Il le fallait, mais c’est fini, tu vas guérir et tu vas enfin devenir ce que tu aurais due être.. tu aideras les gens qui viendront à toi. »

J’ai donc marché sur la ligne tout bonnement et tout c’est arrêté, je suis revenu dans mon corps et le dernier message qu' »il » m’envoya suit le suivant :

« Maintenant plus jamais tu m’appel, nous nous reverrons quand il sera temps. »

J’ai raconté ce « rêve » à ma femme, elle s’en souvient très bien comme moi d’ailleurs. Quelques semaines plus tard, ma femme passe devant une librairie et achète pour une fois, un magasin sur les Arts Martiaux (étant jeune j’ai beaucoup travaillé dans les arts martiaux, le travail énergétique appelé le Chi)…

Dans ce magasin il était question des arts martiaux dit « souple », Tai-chi chuan , Qi-Gong, et.. une page particulière qui m’interpella, il était question dun art de guérison… le Reïki...

Comme une évidence, je me précipitais vers mon ordinateur et je me mis en recherche d’un pratiquant Reïki… Le premier nom qui se présenta a moi, fut celui de Dominique Billoud, avec lequel je pris rendez vous.

La rencontre avec Dominique fut le tremplin de ma guérison, il m’enseigna le 1er degrés de Reïki, et comme je n’avais que ça a faire tout la journée et bien je pratiquais assidûment. Je re-découvrit l’univers de l’Energie Universelle de vie.. le Chi ou le Ki, celui la même que j’avais travaillé dans ma jeunesse… tout cela était tellement proche de moi que je pu commencer a m’auto-guérir. Pendant le 2nd degrés de Reïki, bien que l’enseignement de Dominique était magnifique, je sentais qu’il me fallait quelque chose de plus « puissant » si je puis dire…

images (9)C’est alors qu’en pratiquant des soins avec une personne du stage, celui-ci avait dans son sac un petit livré que n’avait de cesse de se renverser sur moi… alors je le pris, et lui demandais ce que c’étais.. il me répondit simplement « oh c’est ma thèse sur le chamanisme, mais j’ignore ce qu’elle fait dans mon sac, je l’ai pas prise…. » et la évidement je me suis mis à éclater de rire, en effet, j’avais commencé a lire des livres sur le chamanisme, ceux de Corine Sombrun… tout m’indiquait la voix que je devais suivre.

Apres le stage, je me mis donc à la recherche d’un chaman dans les environs d’ou j’habitais, car j’arrivais a me déplacer en béquille mais guère plus de quelques mètres…

Finalement je trouvais un nom.. celui de Laéticia Cucurni avec laquelle je pris rendez vous.

Je m’attendais a voir une femme un peu exubérante, (bonjour les clichés que nous avons dans la tête) et non… Une femme tout simple m’attendais a la gare, elle m’aida a monter dans sa voiture et nous voici partit en direction de la forêt…

Dans la voiture, personne ne parlait, je me sentais un peu mal à l’aise, alors j’essayais de « briser la glace » comme on dit en commerce..

« vous savez c’est la première fois que j’ai rendez vous avec une chamane « dis je bêtement,

Elle esquissa un sourire et tout en ne quittant pas la route des yeux elle me répondit : « Non. C’est la première fois que vous avez rendez vous avec vous. » Le ton était donné…

Nous avons travaillé pendant plusieurs mois, intensément, j’ai découvert un univers fabuleux, qui est pour moi devenu une vraie réalité, bien plus réel en tous les cas que ce Monde dans lequel on veut nous faire vivre…

Quelques mois ont suffit pour me faire remarcher, petit a petit bien sur, mais je remarche, et mieux que ça, j’ai pu reprendre ma vie en main

téléchargement (1)Mes médecins sont stupéfaits par mon rétablissement, aujourd’hui, malgré les années passées maintenant, elle n’en revient toujours pas, elle me dit souvent : « C’est incroyable votre guérison, mais médicalement ca ne peut pas s’expliquer….vraiment pas… » Bien sur elle écoute ce que je lui raconte, mais son esprit cartésien l’empêche encore d’aller plus loin, cependant elle commence a accepter l’idée que les médecines dites « douces » sont capables non pas de faire des miracles car il n’y a pas de miracle, c’est simplement revenir à des choses élémentaires, apprendre a respirer, et surtout la base de tout guérison, apprendre a se connaître Soi même, Aller chercher la force qui est en nous au Coeur de Soi.

Alors voyez mon chemin, je suis ni un magicien, ni un médecin, je suis juste moi, avec des connaissances sur les douleurs qu’elles soient physiques ou morales, parce que moi je les ai vraiment vécues… J’ai appris beaucoup de choses, j’ai appris l’humilité, et que tout est lié dans notre monde.. rien n’est laissé au hasard.

Je ne prétend pas guérir les gens, je dis juste que je peu les aider a se retrouver, et par ce fait, une fois que la personne s’est retrouvée, elle devient capable de se soigner elle-même.

Sylvain Ribier

« Nous avons les limites que les limites que nous nous imposons »

 

Partager :Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *